CLAUDE MONET: mauvais temps de mars à mai 1889

Publié le 16 Mars 2013

Déjà en 1889, il faisait mauvais en Creuse

Mais le lendemain le mauvais temps persiste et les illusions se voilent : « Hélas, le temps est de plus en plus mauvais, pluie et vent en tempête. Je rentre mouillé, trempé, sans avoir pu tenir, je suis consterné, car voila trois jours qu’il en est ainsi… je n’ai donc pu travailler que dix jours, cela va forcement me retarder, et cette maudite pluie qui va tout verdir… La Creuse se grossit de nouveau et redevient jaune. »
Le jour suivant est pire : voici la neige. « Désolation, voila que ce matin c’est de la neige avec un vent glacial, quel guignon......».

Rédigé par atelier 23 du peintre Imer

Publié dans #peintres creusois

Repost 0
Commenter cet article