BUSSIERE-DUNOISE: Louis Mandin

Publié le 12 Mai 2013

Le Premier Secrétaire de Mairie: Louis Mandin

Orphelin à 14 ans, il est rattaché à Bussière par les Caboche du Peu. Très jeune, il a été employé en 1886, comme saute ruisseau chez le notaire Jean Baptiste Doreau, devenu depuis peu notable important en succédant à son grand-père maternel d'abord dans la charge de notaire puis dans les fonctions de Maire (1884)

Et pendant une dizaine d'années, Louis Mandin va accumuler les rancœurs contre cette vieille famille Defressigne Doreau. Il en sera marqué toute sa vie.

Mais plus intellectuel que son employeur, il va réussir à se dégager de l'emprise patronale grâce au concours inattendu du pharmacien Louis Caillaud qui brigue la mairie aux élections de 1896.

Louis Mandin a alors 26 ans, il entre au nouveau journal de Monsieur Defumade: l'Union Démocratique

Pour rester dans le cadre de Bussière:

Louis Mandin revenait assez souvent à Bussière vers 1922/1930. C'est peut-être à cette époque que notre bourg et les rancœurs l'ont inspiré et qu'il a écrit "le Lion et son jean-fille". Roman à clés où:

Bussière est Chambonnet

Guéret est Cussac

Saint Sulpice le Dunois devient Saint Sulpice les Bois

J.B. Doreau devient François Persaud

et le Grand Logis, maison de Doreau, est appelé dans le roman, le Grand Logis

Alors faites comme moi, recherchez, dans les différents chapitres de ce roman, publiés chez Mercure de France (1932) les ressemblances avec Bussière. C'est frappant !!!

Alors! C'est Bussière ou pas?

Nous attendons vos commentaires......

Rédigé par Imer

Publié dans #Bussière-Dunoise, #Hier et Aujourd'hui, #à découvrir

Repost 0
Commenter cet article