BUSSIERE-DUNOISE:le bien-être des élèves et les rythmes soclaires: une préoccupation du Conseil Municipal qui ne date pas d'hier

Publié le 29 Avril 2013

BUSSIERE-DUNOISE:le bien-être des élèves et les rythmes soclaires: une préoccupation du Conseil Municipal qui ne date pas d'hier

Extraits de la "CONTRIBUTION A LA petite HISTOIRE DE BUSSIERE-DUNOISE"

auteur Robert FRETET (disponible à la bibliothèque municipale)

le 6 août 1878:

Le Conseil Municipal décide d'abandonner les travaux prévus et votés pour les latrines de l'Ecole Communale, pour utiliser l'argent (236 francs) à l'achat de 7 nouvelles tables dont l'instituteur a un besoin pressant pour les 160 élèves de l'école.

(la délibération ne fait aucune remarque sur les pressants besoins éventuels des élèves)

le 26 février 1879

Le C.M. demande un second instituteur adjoint, le nombre des garçons fréquentant l'Ecole Communale étant de 177, nombre vraiment trop important pour un instituteur et son adjoint.

le 11 février 1881

Le nombre de filles fréquentant l'Ecole Communale étant de 133, le C.M. demande une deuxième adjointe

le 15 avril 1881

Le C.M. renouvelle (deux mois après) sa demande d'une 2ème institutrice adjointe, le nombre des filles étant alors de 174

le 10 février 1882

Le C.M. autorise le maire à choisir un architecte pour les écoles

le 18 mai 1882

Le C.M., à la suite de 2 pétitions, provenant des villages intéressés, accepte la création de 2 écoles de hameaux

le 26 février 1883

Le C.M. approuve les plans, les devis et les cahiers des charges

Ecole double de Bussière: 112 350

Ecole de Jalletat: 29 400 ..................................soit 171 150 francs

Ecole de Monneger 29 400

( nous n'avons trouvé aucune note signalant l'inauguration des bâtiments )

le 21 mai 1893

Le C.M. donne un avis favorable pour changer les jours de classe qui tombent le 16, jour de foire qui seraient reportés au jeudi précédent ou au jeudi suivant. En effet, les enfants sont très utiles aux parents les jours de foire pour conduire et garder les porcs sur les places de Bussière

(l'auteur précise "on peut peut-être en rire, mais j'ai vu vers 1930, des cochons se faufiler partout, certains entrant à la boulangerie, d'autres à la pharmacie et certains même dans l'église")

le 12 mai 1901

Le C.M. émet le vœu que les grandes vacances commencent, cette année, à partir du 1er juillet, afin de favoriser les travaux des agriculteurs

le 3 mai 1914

Le C.M. propose la création d'un cours complémentaire dans l'ancienne salle de la mairie dans le bâtiment des écoles "pour donner une instruction plus approfondie aux enfants du peuple"

BUSSIERE-DUNOISE:le bien-être des élèves et les rythmes soclaires: une préoccupation du Conseil Municipal qui ne date pas d'hier

Rédigé par atelier 23 Imer

Publié dans #Bussière-Dunoise, #Hier et Aujourd'hui

Repost 0
Commenter cet article

LHigH 23/01/2014 16:23

il me semblerait reconnaitre le posteur précédant

xavier 01/05/2013 08:14

il me semblerait reconnaitre 3 enfants thom , mathieu v et corentin m , le 4eme ???.