BUSSIERE-DUNOISE: Hôtel des Postes

Publié le 1 Mai 2013

Place de Bussière avant 1912 (cachet sur le timbre)

Place de Bussière avant 1912 (cachet sur le timbre)

Cette carte postale nous apprend beaucoup sur les années 1910

- Les travaux de l'Hôtel des Postes n'ont pas encore commencé

- Il existe une maison clôturée par un mur à la place de la Mairie actuelle. C'était l'ancien Presbytère comme indiqué dans les délibérations du 18 mai 1913 du Conseil Municipal :

"Monsieur Silvain Château, entrepreneur de travaux publics à Paris, originaire de la Commune, dont la générosité est inépuisable, se propose de faire construire un Hôtel de Ville, sur l'emplacement de l'ancien presbytère. La construction terminée, il en fera don à la Commune par acte notarié"

Le C.M. autorise le bienfaiteur à procéder immédiatement à la démolition de la vielle maison et prie Monsieur le Préfet de vouloir bien donner son approbation.

- Cette délibération signe l'arrêt de mort du Tilleul que l'on voit à côté de cette vieille maison sur la carte. C'était le Tilleul de Sully de Bussière planté sous le règne d'Henri IV (roi de France de 1589 à. 1610). Il avait donc 3 siècles.

L'Hôtel des Postes a été inaugurée le 25 Août 1913, l'Hôtel de Ville est en fin de construction

L'Hôtel des Postes a été inaugurée le 25 Août 1913, l'Hôtel de Ville est en fin de construction

Justement voici un article paru dans la presse qui relate l'inauguration de notre Hôtel des Postes

Dimanche dernier, c'était la fête de Bussière

La présidence avait été offerte à Mr Viviani, ministre et en son honneur, Bussière avait fait sa toilette des beaux jours. Mr le Ministre devait arriver à 9h du matin et inaugurer notre Hôtel des Postes.

Aussi dès grand matin, Mr le Maire, Messieurs les Conseillers au grand complet, y compris notre brave ami Gustave, étaient arrivés en grande tenue.

Les trains ordinaires et supplémentaires avaient amené la fine fleur de Guéret et des environs: maires, conseillers généraux, conseillers d'arrondissement en titre et manqués, agents voyers, cantoniers, gardes champêtres etc....

Tout à coup, le bruit court, sinistre: Mr le Ministre ne vient pas. On ne pouvait le croire et on court aux renseignements. C'était une fausse alerte seulement. Mr le Ministre étant accompagné de M. Mazière et autre Machin, je voulais dire Truc, n'arriverait qu'à 11h1/2 en auto

A 11 heures, rassemblement; musique en tête on descend en chœur du côté de la gare pour attendre Mr le Ministre. Tout à coup, quelqu'un crie: " le voila ".......Pas du tout!. C'était une bonne femme et sa fille qui allaient à la fête sur leur voiture à âne.....On s'impatiente....Enfin un nuage de poussière s'élève sur la route de Saint-Vaury. Cette fois c'est bien lui. L'auto arrive rapide et s'arrête dans un style impressionnant au milieu d'un cercle formé par les Municipaux. Mr Viviani descend, Mr Truc, Mr Binet, Mr Mazière. Congratulations, poignées de mains la bouche en cœur pendant que la Marseillaise fait rage.

Le cortège se forme, et musique en tête, en route pour l'Hôtel des Postes. Cinq à six personnes rentre avec Mr le Ministre. "Ce n'est pas trop mal, pour une petite commune" interroge Mr le Maire. "Mais c'est que je prends Bussière pour une grosse commune" répond Viviani, et on sort. C'est tout, l'Hôtel des Postes a reçu l'eau bénite laïque en 2 minutes.

Aussitôt dehors, en route pour le banquet. On est fatigué, il faut se restaurer.

Discours bien sentis.....

A 3h1/2 (rien que 3h1/2 pour le déjeuner), le cortège, la figure illuminée, descend de la Maison d'Ecole. Arrivé sur la place, Arthur, vous connaissez Arthur, juché sur le banc de "la plus belle des fleurs" crie: " Vive Baptiste, Vive Marcoux, Vive Viviani" Pas d'échos! Décidément la chaleur des banquets n'est pas communicative.

Au pas de course, le cortège gagne l'estrade officielle où la distribution des prix doit se faire

Alors se produit un incident inénarrable!.....

.

BUSSIERE-DUNOISE: Hôtel des Postes
Suite de l'article

Monsieur l'Instituteur cherche son discours et veut le lire. Mais Monsieur le Préfet s'avance vers lui et d'un ton roque commande " je vous donne 1/4 d'heure pour faire votre distribution des prix"

Ahurissement du personnel enseignant qui commence aussitôt: Prix des Donateurs...., Prix d'honneur..., etc......

Viviani dans son fauteuil s'étire, baille. Pensez, la digestion commence. Truc, qui s'en aperçoit, lui dit 2 mots à l'oreille et aussitôt, tous deux se lèvent et se dirigent à travers la foule vers leur auto.

Mr le Maire a perdu son Ministre. Binet est égaré. Truc crie de tous les côtés " Binet, Binet, où est-t-il donc cet animal"

Tout à coup, il l'aperçoit et du ton d'un adjudant parlant au dernier des troufions: " Binet allons donc!." L'oreille basse, notre député s'engouffre dans l'auto qui démarre, j'allais dire en vitesse de fuite. Ce qu'il a du en prendre pour son grade, le pauvre Binet

.....Et c'est fini. Chacun a le cœur gros. La fête s'en ressentira jusqu'à la fin . Pas d'entrain parmi la nombreuse foule accourue. Et pour comble, à 8 heures du soir, une pluie torrentielle est venue éteindre les dernières étoiles et illuminations, celles qui ne l'avaient pas encore été par Monsieur Viviani

Morale:

Croyez-nous, Mr le Maire, n'invitez plus ces gens là à notre fête. Elle passera plus gaiement. Ils s'embêtent et nous embêtent...

Quelques infos pour décoder l'article:

- Viviani René, avocat, journaliste, député parachuté en Creuse en 1910. Ministre à plusieurs reprises et président du Conseil puis sénateur de la Creuse..........

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Viviani

- Truc Paul, (et non machin) Préfet de la Creuse du 16 mars 1909 au 31 décembre 1913

- Binet François, né à Bonnat, avocat, député de la Creuse de 1908 à 1929, puis sénateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Binet

- Mazière Pierre, né à St Amand, sénateur de la Creuse de 1903 à 1921.

- Caillaud Louis, Pharmacien au Bourg, Maire de Bussière de 1896 à 1928 (34 ans)

- La plus belle des Fleurs: le banc de chez Larose (cf. carte postale)

- Silvain Château, entrepreneur de T.P. à Paris, originaire de Bussière. donateur du bâtiment de la Mairie. Son buste est toujours présent dans la Salle du Conseil Municipal.

Cet article a fait beaucoup de bruit à l'époque surtout qu'on ne savait pas qui l'avait écrit....

BUSSIERE-DUNOISE: Hôtel des Postes

Comme en témoigne ce brouillon retrouvé 50 ans plus tard, il a été écrit au crayon mauve sur un papier sulfurisé avec, imprimé dessus "Laiterie de Bussière-Dunoise".

L'écriture confirme également l'auteur

Ecrit par Auguste FRETET, devant une barattée de beurre (Août 1913)

cet article du blog a été écrit d'après la "CONTRIBUTION A LA petite HISTOIRE DE BUSSIERE-DUNOISE"

auteur Robert FRETET (disponible à la bibliothèque municipale)

Rédigé par atelier 23 du peintre Imer

Publié dans #Bussière-Dunoise, #Hier et Aujourd'hui

Repost 0
Commenter cet article